Home HOTRisque de pénurie de préservatifs à cause du coronavirus
Risque de pénurie de préservatifs à cause du coronavirus

Risque de pénurie de préservatifs à cause du coronavirus

L’épidémie de coronavirus immobilise la France et bien d’autres nations. De nombreux sites à travers le monde sont ainsi à l’arrêt pour cause de confinement de la population. Ces arrêts créent des tensions, y compris sur des produits auxquels on n’aurait pas songé de prime abord. C’est le cas notamment des préservatifs qui pourraient venir à manquer assez rapidement.

Le numéro un mondial à l’arrêt complet

A cause du covid-19 et le confinement qu’il engendre pour protéger les populations, de nombreuses difficultés apparaissent en France. La dernière en date, c’est un très probable pénurie de préservatifs.

Comme le souligne amourouz.fr, c’est le PDG de Karex Berhadest qui s’en est alarmé dans la presse. En effet, son entreprise pèse lourd dans la production mondiale puisqu’elle est même leader dans son domaine. Les trois sites de production qui sont situés en Malaisie fabriquent ainsi 20% des condoms commercialisés à travers la planète. C’est notamment là que la célèbre marque anglaise Durex fait fabriquer sa gamme de produits.

Le problème, c’est que la Malaisie fait partie des pays asiatiques les plus touchés par la pandémie de covid-19. Comme en France, les autorités malaisiennes ont ordonné un confinement pour éviter la propagation du virus. De fait, toutes les structures non essentielles ont été arrêtés. Les trois sites de production malaisiens sont donc depuis à l’arrêt.

La limite de la mondialisation et de la fabrication à l’autre bout de la planète

Bien évidemment, pour réduire ses coûts de production, Durex n’est pas la seule marque à avoir délocalisé en Asie. La plupart de ses concurrents ont également fait de même, mais pas nécessairement en Malaisie.

Ainsi, aujourd’hui, on peut dire sans se tromper que quatre pays concentrent à eux seuls la quasi totalité de la fabrication mondiale de ce contraceptif masculin. Il s’agit de la Malaisie, de la Chine, de l’Inde et de la Thaïlande.

Et c’est bien là tout le problème puisque tous ces pays sont également confinés pour cause de coronavirus. Certes, les usines de l’Empire du Milieu reprennent une activité, mais celles-ci est encore faible. En tout cas, c’est insuffisant pour couvrir la demande mondiale.

Pour le moment, les stocks des fabricants permettent de couvrir les besoins aux quatre coins de la planète et de ne pas créer de tensions dans l’approvisionnement. Toutefois, ceux-ci ne sont pas extensibles. Si la situation ne revient pas rapidement à la normale, ce petit bout de latex pourrait donc bien manquer ou être plus difficile à trouver pendant quelques mois.

Le confinement booste la libido

Par ailleurs, le confinement a un effet inattendu sur la libido des Français. En effet, différents sondages ont mis en évidence que les hommes aussi bien que les femmes pensaient beaucoup plus à la chose que d’ordinaire. Pour être tout à fait précis, ils ne font pas qu’y penser et se glissent bien plus souvent sous la couette avec leur moitié.

Voilà qui n’arrangent pas les affaires des marques de condoms qui s’inquiètent de plus en plus officiellement de cette situation. Car, il ne faut pas l’oublier, mais ce petit accessoire est aujourd’hui la seule parade efficace contre le sida.

(Visited 37 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.